• Réjane Ferré

Faire les magasins avec mon enfant, au secours !


« Faire les magasins avec les enfants … j'en transpire rien que d'y penser 🥵 !

Ça court partout, ça se chamaille, ça se roule par terre au rayon céréales … Tout le monde nous regarde, j'ai tellement honte 😞»

Tu as déjà pensé ça ? Alors tu as de la chance d'être passée par là, car j'ai quelques outils dans ma trousse pour t'aider !

Ma première astuce, c'est de ne pas les emmener.


« Haha elle est trop drôle elle, on n'y aurait pas pensé tout seul tiens 🤨»


Sérieusement, peut-être ton conjoint et toi pouvez-vous réorganiser vos emplois du temps, afin qu'un de vous deux y aille en débauchant pendant que l'autre gère les enfants, évitant ainsi la cohue du samedi matin ? Les courses prennent beaucoup moins de temps quand on peut se concentrer.


Une autre solution est de commander au Drive ou de te faire livrer. Tu passes tranquillement commande quand tes enfants sont au lit. Attention, je sais qu'il est tard, si tu piques du nez tu risques de faire une bêtise et de te retrouver avec 6 sacs de croquettes pour chien alors que … tu n'as pas de chien 😅.

« Bon ok sauf que moi j'ai beau retourner le planning dans tous les sens, ma seule option c'est le samedi matin, et mon petit commerce bio, il n'a pas de service de drive. Pis là je dois leur racheter de nouvelles chaussures, il faut bien qu'ils les essaient »


Ouais là t'as pas le choix … que la force soit avec toi !

Je déconne, je ne vais pas te laisser plantée là, en t'ayant fait miroiter des solutions toutes pourries 😂 !

Avant de partir en courses avec tes enfants, tu leur rappelles les consignes :

  • On marche et on reste dans mon champ de vision. Si tu ne me vois pas, c'est que tu es trop loin !

Variante : on tient le chariot.

  • On parle doucement.

  • On achète ce qui est sur la liste et c'est tout.

  • On regarde avec les yeux. On ne touche à rien.

Arrivés devant le magasin, tu leur demandes de te citer les règles, ou tu les énumères à nouveau.

gif

Tu fais une liste ! Tu peux inclure tes enfants dans la rédaction de cette liste. C'est un très bon exercice pour ceux qui sont dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, et ils se sentiront considérés.

Tu peux retirer la somme nécessaire en espèces, ainsi tu ne seras pas tentée, ni pour satisfaire tes propres envies, ni pour calmer les pleurs de ton enfant en lui achetant ce jouet super cool qu'il lui faut absolument.

Donne-leur des missions, en amont de préférence, avec des rappels : Bon les enfants, j'ai une mission de la plus haute importance, et je n'y arriverais pas toute seule, j'ai besoin de votre aide ! Alors Gertrude tu pèses les légumes, Balthazar tu comptes avec la calculatrice, et Roberta tu rayes sur la liste, OK ?

Bien sûr, il faut ruser, parce qu'il y a des chances que Balthazar et Roberta veuillent eux-aussi peser les légumes. Donc on s'assure d'avoir leur accord avant le début de la mission, et on leur rappelle le contrat s'ils contestent. Les prochaines fois, on fera un roulement.

N'oublie pas d'inclure le rangement des courses à la maison dans le listing des missions ! Et rappelle-leur que plus vite les courses sont rangées, plus vite vous pouvez aller jouer ensemble.

Tu peux aussi proposer un bingo, en ayant auparavant préparé un support : celui qui aura vu les tomates, le lait, le pain, et les saucisses en premier a gagné !

Variante : compter le nombre de personnes croisées portant des chaussures blanches.

Ne suppose pas tout de suite que quand ton enfant te montre quelque chose, c'est qu'il le veut absolument. Je sais que tu as peur, que tu leur proposes de faire la course juste le temps d'éviter le rayon jouets ( bonne idée d'ailleurs), et que les commerciaux font très bien leur boulot en plaçant les kinders en bout de caisse. Mais peut-être juste que ton enfant voulait vraiment juste te montrer quelque chose qu'il trouvait beau/drôle/géant ( rayer les mentions inutiles). Comment ça je suis naïve ?


Si ton enfant veut absolument acheter ce super dinosaure qui fait du bruit et de la lumière et regarde Maman il est tout beurk il est trop cool je le veux je le veux JE LE VEUX !!!, tu peux lui répondre « il te plaît beaucoup ça se voit, c'est vrai qu'il est cool, on le rajoutera à ta liste de Noël/anniversaire pour que Mamie te l'offre, d'accord ? Oh tiens, on a failli oublier de prendre des lardons, je pensais faire des pâtes ce soir, ça te dit ? »

Oui la diversion est une super arme, ça nécessite d'être créatif, tu peux réfléchir en amont à des façons de détourner l'attention de ton enfant, avec quelque chose de plus intéressant.


Si ça ne marche pas et que ton enfant ( pire, tes enfants!) se met à hurler en se roulant par terre dans un flot de larmes torrentiel, tu respires un bon coup, et tu accueilles ses émotions. Et oui, l'accompagnement respectueux ce n'est pas éviter à tout prix la frustration à son enfant, c'est ne pas lui en provoquer volontairement à titre éducatif ( comme s'il n'y a avait pas suffisamment de sources naturelles de frustration # ironie ), et faire preuve d'empathie. Le développement cérébral de ton enfant ne lui permet pas de se raisonner, mais la façon dont tu réagis a une incidence sur les connexions qui se créent justement entre son cerveau limbique ( centre de nos émotions ) et son néocortex ( siège du raisonnement ). Pas de panique, le cerveau est résilient, on peut toujours créer de nouveaux schémas. Il ne s'agit pas de manipulation, ton enfant vit de véritables « tempêtes » émotionnelles, des tsunamis qui le submergent ( on parle quand même d'un enfant qui met ses mains devant ses yeux et pense être caché hein ). Les gens qui te regardent, bah c'est bien qu'ils te regardent. L'important là c'est ton enfant, pas des inconnus qui jugent la situation sans la connaître, sans te proposer leur aide et influencés par des principes « éducatifs » archaïques ( Tu comprendras de quoi je parle quand on t'aura dit « faudrait les dresser vos gosses » ).

Garde en tête qu'un magasin est une source de stress intense, pour toi aussi d'ailleurs. Les lumières éblouissantes, les musiques entêtantes, la sur-stimulation visuelle … De plus les enfants ont besoin de mouvement, d'expérimentation, de toucher, et il leur est compliqué de se restreindre. Assure-toi si possible que les besoins physiques de tout le monde soient remplis, quitte à avoir une boîte de gâteaux et une gourde dans ton sac, et si ton planning ne te permet pas d'éviter les heures de sieste, tu peux prévoir un moyen de portage ( disponible dans mon catalogue ).

Une dernière astuce : prévois une activité qu'ils aiment que vous pourrez faire au retour : un goûter avec leurs gâteaux préférés, une partie de cache-cache, compter la monnaie qu'il reste. Tu peux aussi prévoir si c'est possible ( et que tu n'as pas de produits frais ) de faire un tour dans le parc avoisinant le magasin.

 

Alors, laquelle de ces idées te plaît le plus ? Tu te sens prête à te lancer dans l'arène ? Partage-nous tes astuces, tu sauveras pas mal de mamans en détresse ! Envoie cet article à tes amies !

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout